Institut Musical de Formation Professionnelle
C. Lampidecchia

Christophe Lampidecchia

Accordéon

Parcours

De formation classique autant qu'autodidacte, Christophe Lampidecchia fait partie de la nouvelle scène française de l'accordéon, de ces "petits prodiges", qui devenus grands, se sont mués en autant de touche-à-tout, désireux d'explorer de nouvelles sonorités et de faire vibrer leur instrument fétiche autrement, notamment sur la "voix" du Jazz.

Authentique Minot, estampillé Marseillais "pure souche", Christophe Lampidecchia revendique ses origines, celles du soleil, du verbe haut, de l'amitié et de la vie en musique. Musique : certainement un des premiers sons entendu à sa naissance en 1974. Une musique née de l'orchestre "Habanera", constitué par son père, Jean et son grand-père Jules dont les accordéons sont accompagnés par l'oncle Edmond à la batterie. Grand-père et père, accordéonistes, animateurs de bals, détenteurs d'une tradition familiale où la musique est reine et bientôt ses professeur, intransigeants, mais certainement très émus lorsque Christophe affronte sa première scène de bal le 21 juin 1986

15 ans, déjà l'esprit est là qui le pousse au contact du public, à donner le meilleur et faire don de la musique qu'il joue pour le plaisir des autres. Bien sûr, ce n'est pas encore Sa musique mais Christophe Lampidecchia s'acharne par le travail et le cœur, à jouer autrement. Autrement ? Bien sûr, le conservatoire de Marseille (dont il sort diplômé...en trombone), lui a appris la base, la technique, le répertoire répété jusqu'à maîtrise, le sens de la rigueur, de la mesure, à jouer de manière académique. Mais sur scène, face au public, alors qu'il joue de cet accordéon qu'il a choisi et su maîtriser en autodidacte, c'est la recherche du sentiment, une véritable foi qui l'anime et le motive dans sa quête du jeu.

15 ans , c'est aussi le premier accordéon personnel, acheté par son père, et l'incroyable tournant d'une rencontre avec le maître fabricant Cavagnolo qui lui fait rencontrer Maurice Larcange, Bruno Lorenzoni, Eric Bouvelle ou encore Jean-Robert Chapelet. Ces rencontres lui offrent sa chance : une audition pour le concours des Petits Prodiges de l'Accordéon. Prodige, il l'est déjà aux yeux des prestigieux "vétérans", qui lui font intégrer directement l'école des Petits Prodiges sans passer par l'étape du concours !

« Géraldine » ce prénom passé de mode, aux douces sonorités un peu surannées, restera certainement gravé à jamais dans l'esprit sinon le cœur de Christophe Lampidecchia. C'est un titre, celui d'une valse à l'accordéon qu'il enregistre dès 1989 pour une première participation sur un 33 tours Vinyl. Prestigieux parrainage pour ce baptême puisque les compositeurs de cette valse, ne sont autres que Joss Baselli, disparu en 1982 et Jacky Mallerey.

En même tant que les bals, les enregistrement se succèdent aux côtés des plus grands accordéonistes et notamment Maurice Larchange. 1992 marque le temps de la première composition, enregistrée officiellement et diffusée : c'est le morceau "Midi Valse" enregistré dans la compilation "génération 2000 Vol. 5, les super prodiges de l'accordéons".

Une question ? Nous sommes là pour y répondre

Nous contacter